Réaction de l’UCCJ Ile de France aux déclarations scandaleures de Abraham BURG ancien président du Parlement Israelien KNESSET

UNION DES CONSEILS DES COMMUNAUTES JUIVES DE L’ILE DE FRANCE 

20 Avenue de Longchamp 75016 PARIS
 Le Président Sammy GHOZLAN 
0609677005 
COMMUNIQUE DE PRESSE
 PARIS LE 11 JUIN 2007 
L’union des Conseils des Communautés Juives de l’Ile de France dénonce et condamne les propos et les théories inadmissibles de M. Abraham Burg, ancien président du Parlement Israélien et ancien Président de l’Agence Juive, qui attaque son propre pays en reprenant les arguties des antijuifs,et anti-israéliens notoires, prône et annonce la liquidation de l’Etat juif. 
Nous considérons que ce type d’attitude ne peut qu’encourager les ennemis de cet Etat, comme le président iranien, le Hamas et le Hezbollah, qui appellent, en d’autres termes (d’un antijudaïsme primaire) à l’éradication d’Israel et s’y préparent. 
Les déclarations de Abraham Burg mettent Israël et les Juifs en grand danger. Nous rappelons que lors de sa visite en France, cet ancien président de la Knesset avait provoqué un incident en déclarant aux dirigeants de la communauté juive de France qu’ils n’avaient pas à se plaindre de l’antisémitisme en comparaison avec le racisme que les israéliens font subir aux arabes. M. Sammy Ghozlan, président du Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme, avait alors fustigé Abraham Burg avant de quitter l’assemblée. 
Constatant que la société israélienne se mortifie, s’autoflagelle, affaiblit son armée de défense, souffre d’un leadership défaillant et suspecté de corruption, l’Union des CCJ Ile de France s’interroge sur les conséquences néfastes que risquent d’exercer ces dérèglements étatiques et ces discours de haine de soi,notamment sur l’alyah des Juifs français mal à l’aise qui idéalisent Israël. 
Nous considérons que l’arrivée en France de M. Burg, qui vient d’acquérir la nationalité française, constitue un danger pour notre communauté qu’il déshonore .     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *