Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme condamne l’agression de nature antisémite perpétrée par deux inconnus le 7 avril 2011 à 22h20 à Villeurbanne

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L’ ANTISEMITISME 8 Boulevard Saint Simon 93700 Drancy 0663883029 Le Président Sammy GHOZLAN 0668563029 Drancy le 8 avril 2011 Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme condamne l’agression de nature antisémite perpétrée par deux inconnus le 7 avril 2011 à 22h20 à Villeurbanne (69) dans la rue même de la Yeshiva ( Centre d’Etudes) qui ont violemment frappé et blessé au moyen d’un pistolet à grenailles, un jeune étudiant juif de 21 ans, qui sortait d’un cours religieux. Après l’avoir identifié comme juif, les agresseurs ‘ décrits l’un comme d’origine africaine l’autre d’origine maghrébine) lui ont déclaré “TU AS UNE TËTE DE JUIF TU ES UN VRAI JUIF etc.”. Puis ils ont tiré sur lui à plusieurs reprises des grenailles, l’ont frappé à la tête et au corps provoquant plusieurs blessures qui, ont occasionné son transport immédiat à l’Hôpital Edouard Herriot de Lyon, et son maintien pour observation. Nous demandons aux forces de police chargées de l’enquête d’identifier et interpeller ces auteurs antijuifs; Le BNVCA constate une recrudescence des incidents à caractère antisémite depuis plusieurs jours, comme des croix gammées taguées sur les murs de l’appartement d’une famille juive à Paris 19eme, ou des tags ” JUIFS DE MERDE” ainsi que la lacération de livres religieux au cours d’un cambriolage à GAGNY, etc… L’antisémitisme subi par la communauté juive depuis près de 11 ans, semble avoir pénétré les mentalités, et s’installer dans le paysage de notre société malgré les mesures prises à la fois par l’Etat et les communautés. Les juifs demeurent la cible privilégiée des nouveaux racistes. Le BNVCA met en cause la propagande palestinienne, relayée par des mouvement politiques, des syndicats, de élus, et médias, ainsi que par les campagnes de haine contre Israël qui poussent immanquablement à l’acte antijuif. Le BNVCA demande à la justice que des sanctions plus sévères qu’elles ne le sont à ce jour soient prononcées contre les auteurs de ces actes, injures, antisémites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *