Le BNVCA salue la décision de la Cour d’Appel de Paris relative à l’affaire AL DURA /France 2

  

DRANCY LE 20 SEPTEMBRE 2007
Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme salue la décision de La 11eme Chambre de la Cour d’appel de Paris qui à l’audience du 19 septembre 2007,a ordonné à la chaîne de télévision France 2 de produire devant le tribunal les 25 minutes du matériau brut contenu dans la vidéo originale de l’incident, filmé le 30 septembre 2000, au carrefour de Netsarim, dans la Bande de Gaza, et au cours duquel un enfant palestien,AL DURA Mohamed ,semble avoir été atteint par balles et tué dans un échange de tirs entre des soldats israéliens et des activistes palestiniens.
La scène de la fusillade de l’enfant est immédiatement devenue l’emblème de la souffrance infligée au Palestiniens par la brutalité israélienne .
Repassee en boucle pendant plusieurs jours sur toutes les chaines de télévision du monde,et en France en particulier, elle a été de notre point de vue a l’origine du déclenchement de la haine et de la violence antisémite dans notre pays.
 Quand Philippe Karsenty, directeur de Media-Ratings, organisme d’observation des médias, qualifia la vidéo exclusive de France 2, de « bobard », il fut reconnu coupable de diffamation. Il a fait appel de la décision et, mercredi [19 septembre], les juges d’appel ont ordonné que la vidéo soit présentée.
France 2, dont le caméraman de Gaza, Talal Abu Rahma, a filmé la vidéo exclusive – qui fut considérée, à l’époque, comme un “scoop” majeur -, a jusqu’au 14 novembre 2007 pour mettre la vidéo à la disposition du tribunal.
Quelques journalistes français et américains qui ont vu la vidéo brute, ont évoqué la possibilité que la fusillade ait été mise en scène par des Palestiniens.
Attaché à la manifestation de la vérité le BNVCA reste attentif à l’évolution de cet affaire et aux conséquences qui peuvent en découler.
 
 


  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *