Le BNVCA dénonce l’importation du conflit israelo palestinien sur notre sol, qui pousse à l’acte antijuif.Il réclame des actions légales contre les associations et personnalités politiques qui appellent au Boycot en infraction flagrante avec nos lois

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L’ANTISEMITISME
Parrainé par la LICRA,le Centre Simon Wiesenthal,Verbe et Lumière,L’Union des CCJ IdF
8 Boulevard Saint Simon 93700 Drancy
Le Président
Sammy GHOZLAN
0609677005
DRANCY LE 15/10/09
 
 
Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme reçoit de plus en plus de reclamations de requérants ulcérés par les campagnes discriminatoires de boycott des produits d’Israel , qui dans le contexte international actuel incite à la haine d’Israel et pousse à l’acte antijuif.
Avec eux le BNVCA condamne la municipalité du 18 eme art de Paris qui aura expulsé de la «  fete des vendanges de Montmartre »la société israelienne  SODA CLUB ,distributrice d’eau, cédant aux menaces , et intimidations des palestinistes .
Avec eux le BNVCA dénonce et condamne le MRAP , qui sur son site http://www.mrap.fr appelle au boycott des produits d’Israel,
Cette association qui dit vouloir lutter contre les discriminations enfreint la loi de notre pays notamment sur les discriminations
Le BNVCA se reserve le droit de déposer plainte contre le MRAP car  l’appel au boycott   caractérise l’infraction de provocation publique à la discrimination envers un groupe de personnes en raison de leur appartenance à une nation déterminée, faits prévus et réprimés par l’article 24, alinéa 8 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse.
Le BNVCA rappelle également que l’action de boycott  constitue l’ infraction pénale au sens des articles Article 225-1 et suivants du Code Pénal, modifié par la Loi n°2006-340 du 23 mars 2006 – art. 13 JORF 24 mars 2006 .
Depuis 10 ans nous entendons rabacher qu’il ne faut pas importer le conflit israelo palestinien sur notre sol,par crainte d’antisémitisme.
Le BNVCA recense encore cette année pres de 600 faits antijuifs. Rien n’est fait à ce jour contre les associations ,les  syndicats,les  personnalités ou partis politiques qui , abusant de leurs prerogatives, installent le conflit sur le sol de France et l’alimentent.
Nous demandons à madame la Ministre de la Justice de donner ses instructions aux magistrats des parquets afin qu’ils engagent d’initiative l’action publique contre les associations,syndicats, et autres mouvements politiques signataires de l’appel au boycott, au désinvestissement notamment ceux qui sont regroupés autour du ( BDS – France) .
Nous demandons à Monsieur le Ministre de l’Intérieur de rappeler à l’ordre les dirigeants du MRAP ainsi que les élus de la République qui s’investissent dans ces appels illégaux à boycott.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *