Le BNVCA demande que le ministre algerien qui a tenu des propos allusifs antisemites devienne “Personae Non Grata “en France

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L’ANTISEMITISME
8 Boulevard Saint Simon 93700 DRANCY
Le Président
Sammy GHOZLAN
0609677005
 
DRANCY LE 28/11/07
 
Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme se fait l’écho d’un grand nombre de correspondants choqués ,indignés par les propos de nature antisémite ,caricaturaux et hostiles aux juifs de France,rapportés par Le Figaro du 28/11/07, tenus par le ministre algérien des anciens combattants,Mohamed Cherif Abbes ,qui fait allusion aux origines juives du Président de la République Française l’accusant à mot couvert d’être un un agent d’Israel,citant pêle mêle Bernard Kouchner ou Enrico Macias dont l’idée d’une éventuelle visite en Algérie dérange.
Nous rappelons aux gouvernants algériens en général et à ce ministre en particulier,que la haine des juifs et d’Israel qui les anime est désuet et ne peut se dissimuler sur leur soutien à la cause palestinienne,quand on sait qu’aujourd’hui palestiniens et juifs sionistes israeliens se parlent de façon continue pour aboutir à la paix.
Le BNVCA envisage de déposer plainte .
Nous demandons aux gouvernants français de considérer le ministre en question  comme « personae non grata »en France.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *