Le BNVCA condamne les propos racistes de J/M Le PEN usant de la caricature infamante à propos d’un journaliste juif expulsé de la réunion du FN à Tours. Le BNVCA appelle les électeurs

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme condamne les propos manifestement antisémites de Jean Marie Le Pen Président du Front National qui a déclaré dimanche 16 janvier 2011 à Tours, que l’origine juive du journaliste de France 24 expulsé samedi soir d’une réunion du Front national à Tours ne se voyait pas sur sa carte de presse ou sur son nez. Reprochant aux télévisions d’avoir diffusé l’information en boucle, le président d’honneur du FN a affirmé que Mickaël Szames avait été simplement expulsé, et non frappé comme il l’a déclaré. Puis il a ajouté : “Il a dit que c’était parce qu’il était juif qu’il avait été expulsé. Ca ne se voyait ni sur sa carte de presse, ni sur son nez, si j’ose dire.” Ces déclarations usant de la caricature la plus abjecte répandue par les antijuifs, et les nazis, ont été faite devant la nouvelle patronne du Front National Marie LE PEN n’a pas réagi. Selon l’adage QUI NE DIT MOT CONSENT ce silence de la nouvelle chef du FN qui démontre que rien n’a changé ,devrait alerter ceux des membres de la communauté juive qui pensaient s’aventurer dans un vote en faveur de Marine LE PEN en 2012 dont la tentative dédiabolistion du parti extremiste est ratée. Le BNVCA étudie l’opportunité d’une plainte .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *