Le BNVCA condamne les propos antisémites adressés à une administrée juive de Bagnolet, par une employée de la Mairie chargée des Logements. Le BNVCA demande une enquête disciplinaire.

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L’ ANTISEMITISME 8 Boulevard Saint Simon 93700 DRANCY 0668563029 Le Président Sammy GHOZLAN DRANCY LE 19/4/12 Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme condamne les propos de nature antisémite adressés à une administrée de la commune de Bagnolet ,par une employée plus particulièrement chargée du logement. Selon notre requérante, Mme Myriam T-M française de confession juive,alors qu’elle s’est présentée à la mairie de Bagnolet,le 14/3/12 pour demander des explications sur le fait que le logement qu’on lui avait promis, a été proposé à une autre famille, la préposée du service des logements , lui aurait répondu devant un témoin qui confirme :”VOUS LES JUIFS VOUS AVEZ DES SOUS. ALLES DANS UNE AGENCE IMMOBILIERE .SI JE VEUX VOTRE DOSSIER RESTERA EN BAS DE LA PILE”… Cette manifestation discriminatoire émanant d’une employée municipale, est intolérable, mais ne nous étonne plus. Le BNVCA a souvent déclaré que l’antisémitisme contemporain,est généré par la propagande palestinienne , relayée par des élus,des partis politiques engagés qui en incitant à la haine d’Israel poussent à l’injure ou l’acte antijuif. La Ville de Bagnolet, son maire, son conseil municipal ne font pas exception. Pour un grand nombre d’observateurs,la ville de Bagnolet donne le sentiment que ses seules activités,du Maire, du son Conseil , sociales ou politiques ne peuvent s”exercer qu’autour du parti pris de la Palestine. La victime Mme Myriam T-M .a déposé plainte contre l’auteur des propos incriminés. Le BNVCA se porte partie civile à ses côtés. Le BNVCA demande au Préfet d’engager une enquête disciplinaire et administrative à l’encontre de l’employée municipale mise en cause . Le BNVCA demande au Préfet et au Ministre de l’Intérieur de prononcer les mises en gardes nécessaires à l’endroit de ces personnalités qui ,détenant une parcelle de pouvoir en abusent au dépens de la minorité juive résidant dans leur commune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *