(com170)Le BNVCA condamne la requête cynique du CII, qui intime l’ordre au maire de Grenoble de ne pas paticiper à cérémonie en l’honneur de la remise du Prix Léon Blum le 17/1/16 à l’MAM CHALGHOUMI organisée par la Ville et le CRIF

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme salue et soutient la décision de Monsieur Eric Piolle Maire de Grenoble de participer à la cérémonie au cours de laquelle le Prix Léon Blum sera remis le 17 janvier 2016 à l’Imam Hassan Chalghoumi, Président de la Conférence des Immams de France, et Imam de Drancy Le BNVCA condamne avec force la requête cynique formulée par Mr Mohamed Laakri, prétendu président d’une soi disant Conférence des Imams de l’Isèrequi intime au Maire de Grenoble l’ordre de ne pas participer à cette cérémonie, organisée par la Ville et le CRIF, ni la cautionner. Par cette attitude hostile à un véritable représentant d’un Islam réellement modéré,notre ami l’imam Chalghoumi, le CCI apporte la preuve de son hypocrisie, camouflée, et masquée par des prétendues actions de paix , de respect . L’aveu exprimé dans son communiqué ,par le Président du CII permet de débusquer cette haine qu’il voue à l’Etat juif, responsable depuis 15 ans du passage à l’acte antijuif. L’imam Chalghoumi, aimé et respecté,est un véritable représentant de l’Islam ,le porte parole courageux des musulmans opposés à l’islamisme et au radicalisme. Il est celui qui, par ses positions, ses déclarations ses actes courageux et honorables, a véritablement redonné confiance aux juifs de notre pays où ils sont agressés , insultés,assassinés,par des individus qui se réclament de” l’Islam et aux cris Allah Akhbar”. Le BNVCA considère que la République et ses citoyens de confession juive, ne pourront faire confiance à l’Islam de France que lorsque les dirigeants et les adeptes des organnisations musulmanes de France soutiendont l’ Imam Chalghoumi et ses entreprises en direction de la Paix, du respect du vivre ensemble, franc et sincère. Mr Chalghoumli est menacé, insulté,contraint de se protéger et de faire protéger sa famille, en danger en raison des positions de ceux qui comme le CII veulent le décridibiliser. Le BNVCA demande au maire de Grenoble de ne pas céder aux pressions indécentes et aux menaces du CII . Le BNVCA demande au Premier Ministre ,au Ministre de l’Intérieur, de prescrire au Préfet de l’Isère de faire procéder à la dissolution de la C I I , incitative à la haine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *