Arrestation dans l’attentat de la rue Copernic: satisfaction du BNVCA

Arrestation dans l’attentat de la rue Copernic: satisfaction du BNVCA

AFP 14.11.08 | 08h40

Agrandir la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Imprimer cet article
Le président du Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA), Sammy Ghozlan, a exprimé vendredi sa « satisfaction » après l’arrestation de l’auteur présumé de l’attentat de la rue Copernic à Paris (XVIe) en 1980, et salué « l’efficacité de la police et de la justice ». Dans une déclaration à l’AFP, M. Ghozlan souligne que l’interpellation jeudi au Canada de cet homme d’origine palestinienne « met un terme à toutes les rumeurs, car à l’époque, certains avaient évoqué la piste d’extrême droite », dans le contexte de la campagne présidentielle de 1981. « Nous espérons que les complices et les commanditaires de cet acte seront aussi identifiés et interpellés », a ajouté M. Ghozlan qui précise que cet attentat « visait une synagogue et était évidemment un acte antisémite ». Il a rappelé par ailleurs la « blessure provoquée lors de l’attentat par les déclarations du Premier ministre, Raymond Barre, exprimant son indignation sur les lieux du drame qui avait déploré +cet attentat odieux qui voulait frapper des Israélites qui se rendaient à la synagogue et qui a frappé des Français innocents qui traversaient la rue Copernic+ ». Hassan Diab, est soupçonné par la justice française d’avoir confectionné l’engin explosif posé dans la sacoche d’une moto à quelques mètres de la synagogue de l’Union libérale israélite et qui avait explosé le 3 octobre 1980, vers 18h40, tuant trois Français et une Israélienne. L’avocat du Libano-Canadien, arrêté jeudi au Canada pour son rôle présumé dans l’attentat de la rue Copernic, a affirmé jeudi à l’AFP que son client, Hassan Diab, était « innocent » et n’avait « rien à faire là-dedans ». Il a ajouté qu’il demanderait sa remise en liberté lors d’une comparution prévue pour vendredi après-midi au Palais de justice d’Ottawa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *